Accueil > Services > Mobilité > covoiturage > Premier programme 2011-2013

Le premier programme 2011-2013

Au lancement du programme en 2010, sur le territoire de l'Arc jurassien, plus de 4000 frontaliers traversaient chaque jour la frontière pour aller travailler en Suisse dans le canton du Jura, le Jura bernois, le canton de Neuchâtel et le canton de Vaud.

Tous parcourent des distances élevées pour venir travailler, en moyenne une trentaine de kilomètres aller, soit plus de 12.500 kilomètres par an et par personne. Ces flux génèrent de la congestion aux heures de pointe sur les principaux axes, de l’insécurité dans les traversées de village, des besoins importants et croissants d’espaces de stationnement dans des secteurs déjà contraints. Ils contribuent fortement aux émissions de gaz à effet de serre et coûtent aux salariés une partie importante de leur salaire.

Une analyse approfondie des mouvements a montré que les possibilités de mise en oeuvre de transports publics ou de navettes d’entreprise restaient limitées compte tenu de la dispersion des origines, des destinations et surtout des heures de travail. Dans ce contexte, le covoiturage est apparu clairement comme une solution particulièrement adaptée, avec une marge de progression importante.

Un premier programme rassemblant huit partenaires français et suisses s’est échelonné de juin 2011 à juin 2014. Il a permis de lancer une dynamique :

  • Sur 226 entreprises suisses de plus de 50 salariés, 195 ont été contactées et 64, représentant 16.000 collaborateurs et environ 6.400 frontaliers, ont participé au programme.
  • Le programme a par ailleurs permis l’implantation de 56 parkings de covoiturage représentant 3.700 places.
  • Un site Internet et une plateforme téléphonique ont été mis en place.
  • De nombreuses animations et réunions d’information ont été réalisées dans les entreprises suisses et dans les territoires français.

Début 2014, la part modale du covoiturage atteignait 20% dans les entreprises participantes, soit une augmentation de 45% entre le début et la fin de l’opération. Le taux de remplissage moyen des véhicules était d’ailleurs ailleurs nettement plus élevé dans les entreprises participantes (plus de 2.5) que dans la moyenne aux frontières (2.07).

Depuis 1996, l’appellation « Parc naturel régional » est associée à une identité visuelle forte et cohérente, qui respecte la spécificité de chacun des territoires labellisés, donne du sens  à son réseau et favorise sa reconnaissance. Ainsi chaque Parc doit se doter d'un logo, signe distinctif d'une identité commune et personnalisée.

Lire la suite...

Consultez ici les documents de travail de la démarche PNR

Lire la suite...

Le comité a eu lieu à Morteau.

Lire la suite...

En ce début d'année 2020, le PNR du Doubs Horloger entame la phase finale de la démarche, avec l'approbation de la charte et l'adhésion des collectivités au PNR.

Lire la suite...

Consultation par le PETR du Pays Horloger pour : « Elaboration du Document d’Aménagement Artisanal et Commercial (DAAC)».

Lire la suite...