Covoiturage

Le Covoiturage :

L’Arc jurassien, notamment versant Suisse, connait depuis les années 2000 un fort dynamisme économique qui amène les entreprises à élargir progressivement leur bassin de recrutement. Le nombre de travailleurs frontaliers augmente régulièrement, entrainant avec lui une forte croissance du trafic automobile et des nuisances associées : congestion routière, stationnement anarchique, pollution…

De façon à apporter une réponse à la problématique des déplacements domicile-travail en voiture individuelle, le Pays Horloger et l’association arc jurassien.ch portent un programme de coopération franco-suisse destiné à promouvoir la pratique du covoiturage à l’échelle du massif. Ce programme associe 17 autres partenaires publics :

- Côté France : le Pays du Haut-Doubs, le PNR du Haut -Jura et la Communauté de communes des Portes du Doubs

- Côté Suisse : l’Association pour le Développement des Activités Economiques de la Vallée de Joux, l’Association pour le Développement du Nord Vaudois, les villes du Locle et de la Chaux-de-Fonds, la République du Canton du Jura, le Val de Travers, le Jura Bernois, la Communauté urbaine du Littoral neuchâtelois, la Béroche, Entre-deux-lacs et le Val de Ruz.

De 2011 à 2018 ce programme aura permis :

- D’identifier, en relation avec les collectivités, les aires de covoiturages et les matérialiser par une signalétique

- De créer un site internet et une centrale téléphonique permettant de mettre en relation les équipages : www.covoiturage-arcjurassien.com

- De sensibiliser les entreprises et les salariés à la pratique du covoiturage : 195 entreprises ont été contactées et 72 ont bénéficié d’animation en interne, soit plus de 16 000 salariés concernés.

- De mettre en place un défi annuel de covoiturage inter-entreprises.

- D’éditer des outils de communication dédiés (conférences de presse, flyers, animations…).

- D’expérimenter une ligne de covoiturage spontanée sur l’axe Morteau/la Chaux de Fonds.

Les résultats enregistrés fin 2018 ont montré que la part modale du covoiturage a doublé au sein des entreprises participantes, passant à 20% aux postes frontières soit un taux plus élevé par rapport aux données observées sur d’autres secteurs (exemple : 7% parc industriel de la plaine d’Ain). Sur la base d’une distance moyenne de 60km/jour, ce sont 2500 euros et 7000km économisés annuellement par covoitureurs et 1.2 tonne de CO non rejetée. Enfin, le programme a permis de convertir 3 000 nouveaux covoitureurs.

- Lien vidéo : Covoiturage Arc Jurassien - A plusieurs, c'est meilleur - YouTube

De façon à prolonger la dynamique initiée lors de cette période, les partenaires du projet ont souhaité poursuivre les actions engagées sur les années 2019-2020-2021, en réaffirmant les composantes du projet, à savoir :

- Proposer une mise en relation humanisée qui permettent de faire évoluer progressivement les comportements, rassurer les utilisateurs, proposer des solutions adaptées tant sur les horaires et plannings que sur la régularité du covoiturage (covoiturage régulier, occasionnel ou ponctuel pour les dépannages).

- Centrer l’action sur le motif domicile-travail, soit le plus impactant en kilomètres parcourus.

- Mettre l’essentiel des efforts sur l’animation du dispositif dans les entreprises, qui demeurent l’échelon le plus pertinent dans le développement du covoiturage. En effet, une des composantes fortes de ce nouveau programme 2019-2021 consiste à élargir le champ des bénéficiaires et de promouvoir, au-delà des déplacements frontaliers, la pratique du covoiturage au sein des entreprises françaises.

- Concevoir un partenariat avec des organismes de terrain et des associations de développement économique côté Suisse, ainsi que des structures de coopération (Parc, Pays, Communauté de communes, communes) côté France.

- S’articuler avec la politique développée par la région Bourgogne-Franche-Comté en matière de mobilité et relayer les initiatives en cours de déploiement : covoiturage organisé et conventionné à partir de la plateforme MOBIGO, ticket mobilité, système d’information multimodal.

Ce programme bénéficie du soutien financier de la Région Bourgogne-Franche-Comté, du Commissariat de Massif du Jura ainsi que des cantons Suisse. Les informations et les ressources liées à la mise en œuvre de ce projet sont accessibles sur le site : www.covoiturage-arcjurassien.com

Contact : Inès Maire-Amiot - Courriel : ines.maire-amiot@pays-horloger.com

Pour aller plus loin :

Après quinze années d'un long et exigeant travail réunissant de nombreux acteurs vers une ambition commune... le Parc naturel régional du Doubs Horloger voit enfin le jour ! En ce 4 septembre 2021, la parution du décret officialise ce classement, ce qui en fait le 57ème Parc naturel régional de France. 

Nous accueillons cette grande nouvelle avec beaucoup de joie et une vive émotion, et tenons à remercier toutes celles et ceux qui ont contribué à sa concrétisation.

Lire la suite...

Le comité a eu lieu à Noël-Cerneux.

Lire la suite...

Le projet de Parc naturel régional du Doubs Horloger se veut collaboratif et cohérent face aux besoins réels du territoire. En ce sens, le Pays Horloger a organisé plusieurs ateliers dans le but d’échanger autour du programme d’action 2022-2024 du futur Parc.

Lire la suite...
PNR, chargé de mission, urbanisme, aménagement durable, SCOT, architecture, paysages

Le Parc naturel régional du Doubs Horloger a été créé par décret ministériel le 04/09/21. Afin de renforcer son équipe, il recrute son chargé de mission architecture et paysages.

Lire la suite...