Accueil > Territoire > Patrimoine horloger

Patrimoine horloger

Contexte :

Le territoire constitue l’un des pôles d’activité majeur de l’horlogerie de l’Arc jurassien. Apparue au 18ème siècle en tant qu’activité complémentaire pour les artisans et les paysans locaux, l’identité horlogère est encore fortement représentée et constitue la vitrine de l’économie locale, internationalement reconnue. Les savoir-faire horlogers sont historiquement partagés avec la Suisse, les activités s’étant développées à cheval sur les deux pays et le bassin d’emploi couvrant la zone frontalière allant de Villers-le-Lac jusqu’au plateau Maîchois et plus largement de Neuchâtel à Besançon sur la Route des Microtechniques.   

Au départ, les paysans français étaient majoritairement des fournisseurs et des ouvriers de la Suisse voisine, puis vont évoluer et créer des ateliers pour fabriquer des montres complètes. Jusqu’à l’arrivée des montres à quartz dans les années 1970, l’horlogerie du Doubs Horloger se développe en s’appuyant sur le vaste marché français. Dès le début des années 1980, l’activité est en déclin mais reste caractéristique du territoire et se traduit par un niveau d’emplois industriels et horlogers toujours significatif : le Doubs Horloger représente 40% du chiffre d’affaires de l’horlogerie française, soit plus de 1000 emplois répartis au sein de presque 40 établissements. Toutefois, bien que l’essentiel de l’industrie soit à présent concentrée sur la partie Suisse, l’horlogerie et son exigence de précision reste ancrée au cœur de l’identité du territoire et continue à faire vivre une part très importante de ses habitants.

Ces patrimoine et savoir-faire sont valorisés à travers le musée de l’Horlogerie à Morteau ou encore le musée de la Montre à Villers-le-Lac.  

Inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (UNESCO) :

Le 16 décembre 2020, l’UNESCO inscrit les savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une réussite et une fierté pour l’ensemble des porteurs de cette démarche, français et suisses : Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté, l’Etat, le Département du Doubs, l’association arcjurassien.ch ainsi que l’Office fédéral de la culture. L’investissement continu et l’enthousiasme du groupe de pilotage franco-suisse ont su être déterminant dans ce projet, et présage de belles coopérations.

Pour en savoir plus :

La vidéo de candidature : https://youtu.be/i5wj_DNQ9dI

Les communiqués de presse de l’Office fédéral de la culture (Suisse) et du ministère de la Culture (France) ainsi que le communiqué conjoint de Grand Besançon Métropole, la Ville de Besançon et le PETR du pays horloger.

A la suite de cette inscription, l’arcjurassien.ch et Grand Besançon Métropole ont donné le coup d’envoi du projet ARC HORLOGER. Il s’agit de coordonner et de pérenniser la transmission et la promotion des savoir-faire emblématiques de l’Arc jurassien franco-suisse, de Genève à Schaffhouse et de Bienne à Besançon.

Communiqué de presse

Après quinze années d'un long et exigeant travail réunissant de nombreux acteurs vers une ambition commune... le Parc naturel régional du Doubs Horloger voit enfin le jour ! En ce 4 septembre 2021, la parution du décret officialise ce classement, ce qui en fait le 57ème Parc naturel régional de France. 

Nous accueillons cette grande nouvelle avec beaucoup de joie et une vive émotion, et tenons à remercier toutes celles et ceux qui ont contribué à sa concrétisation.

Lire la suite...

Le comité a eu lieu à Noël-Cerneux.

Lire la suite...

Le projet de Parc naturel régional du Doubs Horloger se veut collaboratif et cohérent face aux besoins réels du territoire. En ce sens, le Pays Horloger a organisé plusieurs ateliers dans le but d’échanger autour du programme d’action 2022-2024 du futur Parc.

Lire la suite...
PNR, chargé de mission, urbanisme, aménagement durable, SCOT, architecture, paysages

Le Parc naturel régional du Doubs Horloger a été créé par décret ministériel le 04/09/21. Afin de renforcer son équipe, il recrute son chargé de mission architecture et paysages.

Lire la suite...